Pour un développement solidaire des peuples

image
Accueil du site > NOS ACTIONS > NOS ACTIONS EN R.D.C. > EDUCATION ET FORMATION au KIVU > ITA Instituts Techniques Agricoles
logo

ITA Instituts Techniques Agricoles

Présentation ITA texte à compléter....... 4 Instituts Techniques Agricoles (ITA). Ils donnent une formation livresque inadaptée aux besoins de la vie agricole et dont les élèves rêvent de travailler comme fonctionnaires. La collaboration entre les ITA et M.A.S a pour but de rapprocher ces écoles de la société des villages. 88 à 1988-1998 : le temps des formations dans les ITA. Le programme MAS-Kivu est soutenu par un financement du Secrétariat d’Etat à la Coopération avec le suivi d’Yves Macé. Missions • 1988 Jean Granier • 1989 Pierre et Jeanine Sicard, Monique Waterkeyn • 1990 Serge Espinasse et jean Morvan • 1991 Joseph Radioyes et Jean Morvan • 1992 Yves Ferry • 1992 : Serge Espinasse, Carole Pitois , Thomas Loury • 1994 : Joseph Radioyes et Jean Morvan • 1995 : Pierre et Jeanine Sicard • 1998 : Joseph Radioyes

1994 à 2004 les ITA sont en partie fermés pour cause de guerre et pillages. Pendant près de vingt ans, des combats quasi incessants pour le contrôle des terres, des richesses minières et du pouvoir terrorisent la population et provoquent des déplacements qu’on peut évaluer à plus d’un million sur une population d’environ 7 millions d’habitants. 2004 : réouverture des Instituts Techniques Agricoles M.A.S a gardé le plus possible des liens avec les ITA : abonnements et semences pour les champs des élèves.

BILAN de l’action pour les ITA Cette première expérience de 10 ans permet la rencontre entre M.A.S et des associations paysannes créées en lien avec les ITA ainsi que 6 associations de femmes :
- accueil des plus démunis, orphelins, déplacés, femmes violées
- propositions : agriculture, élevage, alphabétisation, couture, micro-crédits, appui à la scolarité.

La guerre a perturbé les ITA qui restent confrontés à la question essentielle de leur fonction : -s’adapter pour devenir des écoles de formation pratique au service de la société ou répondre à la demande de parents et élèves qui attendent que ces établissements soient avant tout des lycées d’enseignement général éloignant les enfants de la terre.

PDF - 3.2 Mo

Répondre à cet article